Meubles sur mesure cherchent propriétaire…

De nos jours, le recyclage et la réutilisation, voire parfois le détournement, de mobilier sont terriblement en vogue. Il est plus que probable que le climat récessionniste, qui enveloppe nos existences depuis quelques années déjà, soit un acteur majeur de cette attitude de plus en plus répandue. Laquelle est, à mes yeux, plus marquée lorsqu’il s’agit de décoration et d’aménagement d’intérieur. Réutiliser des objets, leur donner une seconde vie offre, à l’évidence, un supplément d’âme non négligeable à un lieu, quel qu’il soit. Or choyer son intérieur, son lieu de vie ou de travail est indispensable à notre bien être.

« Une pièce laide peut conforter de vagues soupçons quant aux carences de la vie, alors qu’une pièce ensoleillée ornée de dalles en pierre à chaux couleur miel peut encourager ce qu’il y a de plus optimiste en nous »

Alain de Botton L’architecture du bonheur (Mercure de France – 2006 )

C’est dans cet esprit que mon article intervient et que je souhaite partager avec vous une opportunité inhabituelle, originale et unique.

J’ai été contactée par le Musée de la curiosité et de l’insolite situé à Nice qui a récemment fait l’acquisition d’un lot d’une dizaine de meubles de style industriel dessinés sur-mesure par le designer Hierro Desvilles pour de riches particuliers. La raison pour laquelle ils s’en séparent m’est inconnue et n’a, à mon sens, que peu d’intérêt. En revanche, ils sont disponibles pour une nouvelle vie !

Certes, les dimensions parfois exubérantes (jusqu’à 5 m de long et/ou 2 m de haut) ainsi que leur habillage aguicheur en stratifié métallisé-martelé étonnent et frappent même. Mais qu’il est dommage d’occulter leur âme, leur histoire et leur singularité. Il ne s’agit pas d’étagères vierges de livres et de bibelots, de tiroirs vides de souvenirs ou de petits secrets et encore moins de portes qui n’auraient jamais ouvert leurs yeux sur le monde ! Ils ont vécu mais ils ne sont pas bons pour la retraite, pas encore. Ils ne demandent qu’à embellir l’espace cher d’un tel ou de promouvoir le bon goût de tel autre.

Choisir de s’engouffrer dans la voie de la réutilisation de mobilier, c’est l’opportunité d’offrir à un meuble une chance de plus de jouer son rôle d’accompagnement dans la vie de l’utilisateur.

Je pense, sincèrement, que les pièces proposées pourront trouver leur place dans un local commercial, dans une maison, dans un bureau et apporter quelques années de bonheur à leur(s) nouveau(x) propriétaire(s).

Si cet article a suscité de l’intérêt en vous, chers lecteurs, alors mon objectif est atteint. N’hésitez pas à faire circuler l’information autour de vous.

Ne laissons pas des meubles orphelins !

Informations pratiques 

  • Les meubles sont disponibles à la vente à l’unité (de 150 à 450€) au Musée de la curiosité et de l’insolite à Nice.

  • Une remise est proposée à partir de deux articles achetés.

  • Il est également possible d’acheter la totalité du lot à un prix d’ensemble négociable.

  • La livraison est possible.

Coordonnées du magasin qui est actuellement en possession de ces objets et qui pourra vous apporter un complément d’information.

Musée de la curiosité et de l’insolitelogo musee

M. LECLERCQ

39, rue Beaumont 06300 NICE

Tel : 04.92.04.69.24

Portable : 06.69.79.69.26

Laisser un commentaire